Alerte chenille processionnaire du pin

Chenilles processionnaires du pin en procession *** Local Caption *** Chenille processionnaire Thaumetopoea pityocampa Insecte lepidopteres Leptidoptera Thaumetopoea pin des Landes Foret
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print

Les conditions météorologiques de cette mi-février vont déclencher les premières descentes massives de chenilles processionnaires du pin. Tout ramassage ou manipulation des chenilles est à proscrire sans équipement de protection adapté (masques, gants, lunettes) car le risque d’urtication sévère est majeur à ce stade de développement.

Il est actuellement trop tard pour entreprendre des mesures de lutte efficaces sur les chenilles dans leur phase de pleine mobilité. Le principe d’urgence le plus efficace consiste à utiliser un désherbeur thermique à gaz type chalumeau qui permet de neutraliser les chenilles au sol sans contact direct.

Il est important de limiter et baliser les accès aux zones à risques et d’informer les enfants sur les dangers encourus.

Dans la mesure du possible, les chiens et les chats doivent être isolés des zones de circulation et d’enfouissement aux abords des pins. En effet, les atteintes chez les animaux domestiques peuvent être extrêmement graves voire fatales.

Sur le domaine public, il est recommandé d’éviter la promenade des animaux domestiques aux abords des pins sylvestres, des pins noirs d’Autriche, des pins maritimes, des pins laricio, et quelques fois des cèdres.

En fonction de l’évolution des conditions météorologiques, ce phénomène dangereux peux durer jusque fin mars.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *