« En lieu sûr » contre les discriminations

Association reconnue d'utilité publique, "FLAG!" propose l'application "En lieu sûr" pour les personnes victimes de toute forme de discriminations. La commune de Mesnil-Roc'h vient de s'engager en signant la convention de partenariat.

Association reconnue d’utilité publique, FLAG! propose l’application « en lieu sûr » pour les personnes victimes de toute forme de discriminations. Après trois commerçants de Mesnil-Roc’h, la commune vient également de signer la convention de partenariat.

« Ce partenariat s’inscrit dans une démarche volontaire, dans le cadre d’une sensibilisation à la lutte contre les actes et propos haineux commis sur la voie publique et dans le but d’aider et de protéger les victimes en toute bienveillance », souligne le maire, Christelle Brossellier, pour qui signer cette convention est une évidence. « Pourtant, signer avec FLAG ! c’est un message délivré, c’est une identité de valeur que Mesnil-Roc’h affiche : celle d’une commune tolérante et bienveillante où la discrimination n’a pas lieu d’être. Il faut du courage actuellement pour s’opposer à la haine et au repli sur soi », précise Michel Leguéret, référent FLAG! sur le pays de Saint-Malo et policier référent LGBT au commissariat de Saint-Malo.

Depuis le 22 novembre, Mesnil-Roc’h apparaît donc sur le site « en lieu sûr ». « J’espère que d’autres communes suivront cet exemple, même si sur Saint-Malo et sa région le réseau de partenaires qui se sont engagés représente 15 à 20 % des lieux sûrs en France. » Concrètement, la commune va apposer un autocollant « en lieu sûr » sur la porte des trois mairies déléguées pour signifier qu’elles peuvent accueillir des victimes d’agressions homophobes et transphobes, mais aussi les victimes de violences et discriminations diverses (violence conjugale, sexuelle, sexiste, familiale, racisme, handicap…) puis contacter les autorités compétentes afin qu’elles soient prises en charge.

Lutter contre les discriminations dans la police

Créée à l’origine en septembre 2001 pour lutter contre les discriminations dans la police, l’association s’est étendue depuis aux ministères de l’Intérieur et de la Justice, à la gendarmerie puis aux pompiers. Des référents ont été mis en place dans les commissariats et certains sont particulièrement investis et actifs en dehors, comme Michel Leguéret. « Je remercie mon collègue policier, Rodolphe Hareau, également adjoint au maire de Mesnil-Roc’h, qui a su immédiatement s’accaparer du projet et porter ce message vers sa commune avec le résultat d’aujourd’hui, celui de se retrouver pour une remise officielle des autocollants « en lieu sûr ». »

En savoir plus : https://www.flagasso.com/ ou par tél : 06 61 45 69 54. Page Facebook.

Photo : Rodolphe Hareau, Michel Leguéret et Christelle Brossellier lors de la remise officielle des autocollants « en lieu sûr », le 22 novembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.