Le Pumptrack est opérationnel

Porté par Rodolphe Hareau, adjoint à l’urbanisme, Emilie Monsimet et Yves Thérin, conseillers municipaux, le projet d’aménagement d’un Pumptrack date d’il y a 2 ans. « Il répond à la demande de nombreux jeunes pratiquants de VTT, BMX et skate. Nous souhaitions les intégrer au projet pour qu’il colle au mieux à leurs souhaits », souligne Emilie Monsimet. Les adultes, notamment les jeunes papas, sont aussi intéressés. « Ils faisaient d’ailleurs partie des participants à la réunion d’échanges qui s’est déroulée en janvier avec les futurs utilisateurs », précise Rodolphe Hareau. Pour aménager ce nouvel équipement sportif et de loisirs, la commune s’est donc rapprochée de la société spécialisée P-Tracks, basée à Lamballe.

Un design unique et personnalisé

« Chaque équipement créé est personnalisé, avec un design unique pour répondre aux besoins spécifiques des utilisateurs locaux », explique Valentin Balan, le gérant de P-Tracks et également pratiquant. Le Pumptrack offre ainsi un circuit (boucle) de 200 mètres, très évolutif. Il possède surtout une jumpline (ligne de saut) avec un relief en forme de volcan. Multi-niveaux, il est accessible aussi bien aux débutants, dès l’âge de 4 ans, qu’aux initiés. « Les sports d’action ont le vent en poupe et nul doute qu’il va faire l’unanimité. » Enfin, du mobilier urbain prendra place prochainement pour plus de confort et de praticité.

Un site intergénérationnel

Le Pumptrack a été créé entre le bois et la salle multisports Camille Bert, sur une superficie de 1 350 m2 avec le départ côté parking. « Cet emplacement est idéal, à proximité d’un équipement sportif existant, à l’écart des habitations et de la circulation. Il est aussi très abrité pour une pratique optimale. » Cycles, skates et trottinettes pourront cohabiter sans problème, permettant aux familles de s’y retrouver en toute convivialité. Cet aménagement a un coût de 120 000 € TTC. La commune bénéficiera d’une subvention à hauteur de 50 000 € de l’Agence Nationale du Sport.

img 8448
Rodolphe Hareau, Emilie Monsimet et Yves Thérin portent le projet depuis 2 ans et sont ravis de le voir se concrétiser.

Sécurité des usagers et des autres personnes

Un arrêté a été pris le 24 mai 2024, réglementant les usages du Pumptrack (à consulter ci-dessous).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *