Les hirondelles font le printemps, protégeons-les !

Chaque année, de nombreux nids d’hirondelles sont détruits pour cause de travaux d’aménagement et/ou pour empêcher les salissures (-33 % sur la dernière décennie). Cela perturbe ces oiseaux au retour de leur migration hivernale, puisqu’ils ont tendance à revenir se loger dans les mêmes nids. Un facteur important du déclin de cette espèce qu’il est possible d’enrayer par la mise en œuvre de petites actions à la portée de toutes et tous !

Si vous avez des nids d’hirondelles, ou souhaitez favoriser l’installation naturelle de nids chez vous, plusieurs solutions existent pour accueillir ces insectivores et éviter d’être incommodé par leurs déjections :

  • Laissez des flaques de boue à disposition car c’est un besoin vital pour la construction de leur nid.
  • Laissez pousser des herbes folles dans votre jardin pour favoriser la biodiversité, elles raffolent des insectes.
  • Installez une planchette sous le nid pour éviter /recueillir les salissures sur la façade.
  • Si vous réalisez des travaux et que vous êtes contraints de déplacer leurs nids : privilégiez la période de migration en l’absence des oiseaux (automne et hiver), posez des nichoirs artificiels de remplacements.

Retrouvez plus d’infos, de conseils et d’astuces sur le site de la LPO.

Le saviez-vous ?

Les hirondelles sont des espèces protégées par le code de l’environnement (article L411-1 issu de la loi du 10 juillet 1976 sur la protection de la nature) qui fixe les interdits, en tout temps et tout lieux. Tout contrevenant est passible d’une amende de 305 € à 9 147 € et/ou d’une peine d’emprisonnement d’une durée maximale de 6 mois. Sont condamnables :

  • La destruction, la mutilation, la capture ou l’enlèvement intentionnels des oiseaux, des œufs et des nids.
  • La perturbation intentionnelle des oiseaux, notamment pendant la période de reproduction et de dépendance.
  • La détention, le transport, la naturalisation, le colportage, la mise en vente, la vente ou l’achat, l’utilisation commerciale ou non des spécimens d’oiseaux prélevés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *