Eglise Saint-Pierre - Saint-Firmin

L’église Saint-Pierre - Saint-Firmin

L’édifice est l’oeuvre continue des générations et du temps. La partie la plus ancienne est un mur roman du XIe ou XIIe siècle. Il indique qu’à cette période existait une église de style roman qui fut partiellement démolie pour permettre des reconstructions et les aménagements que nous connaissons. La plus grande partie de l’église actuelle est de la fin du XIVe ou du début du XVe siècle. La chapelle Sud du transept est du XVIe siècle et la chapelle Nord est du XIXe siècle.

Voir +

Elle se compose d’une nef à chevet droit et d’un transept. D’après une tradition, l’église aurait été construite par un duc de Bretagne (Pierre de Dreux), ce qui expliquerait la présence dans l’église des armes de Bretagne sur plusieurs parties de l’édifice (près d’une porte, dans la fenêtre du croisillon Sud…) et l’existence d’un écusson de Bretagne en bannière (au-dessus de la porte Ouest).

Le croisillon Sud était occupé jadis par l’ancienne chapelle des Ferron. La face Est est percée d’une fenêtre en arc brisé, bouchée en 1812 et restaurée en 1887. Au Nord du chœur se dresse une tour du xvie siècle dont la base semble former une chapelle : cette tour est sommée d’une flèche en ardoises. À l’intérieur, une arcade en arc brisé sépare la nef du chœur. On y voit de jolis autels en granit, dont l’un date du xve siècle.

Les seigneurs du Rouvre, de La Jehardière, des Sauvagères-Hamon, de La Chesnaie-au-Porc, du Bois-Mandé, de La Chapelais et La Bordière disposaient chacun d’un droit d’enfeu dans l’église. On y trouve des pierres tombales qui datent du xvie siècle et qui ont été encastrées vers 1896 dans le pavé de l’église. Les seigneurs de la Chesnaie en Plesder y possédaient aussi deux pierres tombales armoriées.

Son clocher, à l’origine au milieu du temple, est transféré en 1761 sur la façade occidentale. Le bâtiment est démoli en 1886 pour faire place à l’édifice actuel dont les travaux débutent la même année. Le granit est extrait de Chauffetière à Saint-Pierre-de-Plesguen tandis que la pierre de moellon provient en partie du lieu dit de « Plaisance ». Le clocher est construit avec des pierres tirées de la carrière de vilaine (Sarthe). Les trois cloches sont fondues à Villedieu-les-Poêles.

Coordonnées

Mesnil-Roc'h - Saint-Pierre-de-Plesguen