Bienvenue au pays des fées !

C’est ici, en Bretagne romantique, que vous trouverez l’un des poumons verts du territoire qui s’étend sur les communes de Mesnil-Roc’h et de Le Tronchet.
Cette forêt domaniale, qui s’étire sur 522 hectares, fut la propriété de Robert Surcouf, le célèbre corsaire malouin du 18e-19e siècles qui sillonna les mers d’Europe et d’Inde. C’est en 1933 que l’État la rachète et qu’elle devient de ce fait, forêt domaniale. C’est ici que la marine s’approvisionnait en bois pour les chantiers navals de Saint-Malo. C’est l’Office National  des Forêts (O.N.F) qui l’entretient. Elle se compose de trois quarts de feuillus et d’un quart de résineux. La forêt vous invite à la balade sur ses nombreux sentiers pédestres et vélos ou lieux-dits aux noms évocateurs : « Les bateaux naissent en forêt », « Le sentier du corsaire », « La rive du lac » ou « La Maison des Feins », mais aussi « Le Pertuis aux chevreuils » ou « Le Jardin d’Amour »…

En se promenant à travers la forêt, on peut admirer un ancien four à charbonnier et au cœur de la forêt, l’allée couverte de « La maison des fées », qui alimente de nombreuses légendes sur les « demoiselles volantes ». Sur la dernière partie du parcours, on arrive sur les rives de l’étang de Mireloup, en lisière de bois.

Cette forêt était donc la propriété de Robert Surcouf. Il acheta la forêt du Mesnil pour y chasser. Il voulait aussi y édifier un pavillon de chasse. Il fit seulement construire le garde-manger de chasse qui existe encore. Son fils, Adolphe, fit construire le château actuel en 1848 tandis que son second fils, Auguste, fit construire la demeure du Mesnil des Bois.

Coordonnées

Forêt domaniale du Mesnil - Mesnil-Roc'h - Tressé