Lanhélin

Mesnil-Roc'h est une commune nouvelle depuis 2019, composée des communes historiques de Lanhélin, Saint-Pierre-de-Plesguen et Tressé. Elle comptabilise près de 4 400 habitants répartis sur un territoire rural de 41,16 km2.

Commune déléguée située au nord-ouest du canton de Combourg, Lanhélin s’étend sur 643 hectares. Le sous-sol est essentiellement constitué de granit (avec un peu de schiste au nord). Son exploitation traditionnelle puis industrielle en fait l’unique matériau de construction bien que certains bâtiments anciens conservent encore des carrées en bois autour des baies. Si l’extraction et le traitement de la pierre bleue de Lanhélin sont la principale source de richesse actuelle, l’agriculture a longtemps été l’activité dominante. A la fin du 18e siècle, Jean-Baptiste Ogée (Dictionnaire historique et géographique..) écrit : ‘Ce territoire [..] renferme [..] des terres de bonne qualité et bien cultivées, et des landes. Ses productions sont du grain, du lin, du chanvre et du cidre’.

L’habitat est organisé en quelques hameaux, les plus petits étant groupés autour d’une ferme importante. Lan-Helen désigne l’église de Saint-Helen et indique une colonisation écclésiastique pouvant remonter aux 5-6e siècles. La paroisse appartenait au Moyen Age aux Templiers de La Guerche, puis passa dans le domaine des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem. Si des vestiges gallo-romains ont été signalés sur la commune, les traces d’occupation anciennes les plus significatives sont la motte castrale de Cobatz (site non accessible) où s’élevait jusqu’au 16e siècle un château fort.

Lieux et monuments

  • Église Saint-André, des 18e et 20e siècles. Dans l’église se trouve une statue de Vierge noire faite en bois. Cette statue porte l’Enfant Jésus dans ses bras.
  • Le manoir de la Vallée, situé dans le jardin de granit, autrefois nommée la Hallée.
  • La maison du Poncet est sans doute la plus vieille maison du bourg de Lanhélin.

Accès à l’inventaire du patrimoine culturel en Bretagne