Petites Villes de Demain (PVD)

La convention d’adhésion au programme « Petites Villes de Demain » de Combourg, Mesnil-Roc’h et Tinténiac a été signée le 28 mai 2021. Elle a été passée avec l’Etat, en partenariat avec le Conseil départemental d’Ille-et-Vilaine et la Communauté de communes Bretagne romantique.

« Petites villes de demain » vise à donner aux élus des communes de moins de 20 000 habitants, qui exercent des fonctions de centralités, les moyens de concrétiser leurs projets de territoire pour conforter leur statut de villes dynamiques et respectueuses de l’environnement. Ce programme constitue un outil de la relance. Il ambitionne de répondre à l’émergence des nouvelles problématiques sociales et économiques et de participer à l’atteinte des objectifs de transition écologique, démographique, numérique et de développement. La convention, qui prévoit un accompagnement sur 6 ans, a pour objet :
• de préciser les engagements réciproques des parties et d’exposer les intentions des parties dans l’exécution du programme ;
• d’indiquer les principes d’organisation des trois villes, du Comité de projet et les moyens dédiés ;
• de présenter un succinct état des lieux des enjeux du territoire, des stratégies, études, projets, dispositifs et opérations en cours et à engager pour permettre une revitalisation.
« Ce programme permettra d’insuffler une nouvelle dynamique de territoire et de renforcer l’attractivité économique. Il s’agit d’un travail commun avec des enjeux concrets pour les habitants et leur vie quotidienne », rappelait le maire de Mesnil-Roc’h, Christelle Brossellier. « Il s’agira de partager une stratégie globale sur des projets à visée simple concernant le logement, les solutions de mobilité, de transport, les commerces et services. Ce projet de territoire devra être établi dans les 18 mois avec des mesures concrètes à mettre en place, des mesures qui seront simplifiées pour faciliter leur mise en œuvre », précisait le sous-préfet de Saint-Malo, Vincent Lagoguey.
La première étape devra définir les orientations en matière de développement local et identifier les mesures qui figureront dans le plan d’actions, à partir d’un diagnostic partagé du territoire. Pour mener à bien ce travail, Combourg, Mesnil-Roc’h et Tinténiac ont mis en place une entente intercommunale afin de mettre en commun leurs moyens humains ou matériels. Pour mettre en œuvre et animer ce programme, elles ont fait le choix de recruter et de mutualiser une cheffe de projet. Urbaniste de formation, Lucie Clouet a donc rejoint le programme PVD le 2 août 2021. « Je suis présente un jour par semaine dans chacune des trois communes, soit le mercredi à Mesnil-Roc’h. J’accompagne les maires dans le montage de leurs projets de revitalisation du territoire dans diverses thématiques : déplacements, commerces, habitat, transition écologique… » Une fois le diagnostic de territoire établi, la jeune femme devra mettre en place un calendrier de phasages des actions. « L’objectif est de savoir comment nous voulons que notre territoire évolue pour maintenir et renforcer les centres. »

Pour suivre ce programme, une commission communale a été constituée. Elle est composée de :

  • Christelle Brossellier, maire,
  • Erick Masson, maire délégué de Lanhélin et adjoint,
  • Nancy Bourianne, maire déléguée de Tressé et adjointe,
  • Etienne Ménard, adjoint,
  • Catherine Paroux, maire déléguée de Saint-Pierre-de-Plesguen et adjointe,
  • Rodolphe Hareau, adjoint,
  • Josiane Jacob, conseillère municipale déléguée,
  • Anne Lévêques, conseillère municipale,
  • Yoann Forveille, conseiller municipal.
pvd
Lucie Clouet (à gauche) a été recrutée comme cheffe de projet PVD. Elle est ici avec le maire de Mesnil-Roc’h, Christelle Brossellier, et la directrice générale des services, Sophie Hamon.
Partagez sur les réseaux sociaux